24*, 25 & 26 septembre 2018
Paris Porte de Versailles - Pavillon 2.2
* à partir de 14h00
EXPOSITION, CONFÉRENCES, ATELIERS
ERP, CRM, BI, E-ACHATS, DEMATERIALISATION, ARCHIVAGE EN LIGNE, SDN/INFOTODOC, SERVEURS & APPLICATIONS
PRÉSENTATION & ESPACE EXPOSANT EXPOSANTS & PARTENAIRES CONFÉRENCES & ATELIERS BADGE &
ESPACE VISITEUR
INFOS PRATIQUES & CONTACT ACTUALITÉS & COMMUNIQUÉS
Actualités
Evolution à l’horizon 2015/2017 des marchés qui seront au cœur de l’actualité des Salons Solutions
17/06/2014 • En avant première des Salons Solutions, l’évènement européen dédié aux outils et applications pour la gestion d’entreprise, nous faisons un point au travers d’études de marché sur l’évolution à l’horizon 2015/2015 des marchés du CRM, de la Business Intelligence, des logiciels d’analyse prédictive, de la Dématérialisation, des ERP, de l’e-Achat.. Autant de sujets qui seront au cœur de l’actualité de ces Salons.
LE MARCHE DU CRM EUROPEEN : 5,5 MILLIARDS DE $ EN 2014
Selon Gartner, le marché européen du CRM est en expansion en 2014. Avec une hausse de 9% par rapport à 2013, il représentera 5.5 milliards de dollars en 2014.
En 2014, les entreprises vont accroître leur budget accordé aux solutions CRM, et ce en raison d’une volonté commune : celle de s’engager durablement auprès de leurs clients. Ainsi, la moitié d’entre elles ont confirmé que leurs dépenses augmenteront en 2014 de 2.5% en moyenne.
Conséquence majeure de ces investissements dans les logiciels CRM : une croissance totale des ventes de l’ordre de 9%, soit 5.5 milliards de dollars.
Plus précisément, les logiciels CRM en SaaS (Software as a Service) sont en constante augmentation. Ainsi le cabinet d’études Gartner prévoit-t-il qu’en 2014, 49% des applications CRM vendues en Europe seront hébergées.
Les revenus liés à ce marché s’élèveront à 2.3 milliards de dollars, en augmentation de 24% par rapport à 2013.
Gartner a prévu que la moitié des déploiements CRM seront dans le cloud en 2015, contre 40% en 2014.

LA BUSINESS INTELLIGENCE : UN MARCHE DE 17,1 MILLIARDS DE $ DANS LE MONDE EN 2016
D’après Gartner, le marché mondial des applications de Business Intelligence (BI) représentait 13,8 milliards de $ en 2013, en augmentation de 7% par rapport à 2012. Il devrait atteindre 17,1 milliards de $ en 2016
Le cabinet précise que la tendance émergente du DaaS, data-as-a-service, c’est-à-dire des services de BI et d’analyse de données en mode SaaS, pourrait par ailleurs gagner en importance au cours des prochaines années.
Selon IDC, le marché mondial du décisionnel (business analytics) devrait croître de 9,7%, en taux de croissance annuel composé, d'ici à 2017.

LE MARCHE DES LOGICIELS D’ANALYSE PREDICITVE ATTEINDRA 3 MILLIARDS DE $ EN 2017
Autre grande tendance du moment : l'analyse prédictive. Selon IDC, celle-ci s'appuie sur les statistiques et la théorie des jeux pour analyser des historiques et en tirer des hypothèses pour le futur. Elle trouve des applications dans quasiment tous les secteurs et dans de nombreux domaines : l'une de ces applications les plus connues consiste en l'évaluation du risque client. Selon IDC, le marché des logiciels d'analyse prédictive se monte à 2 milliards de dollars aujourd'hui et devrait dépasser les 3 milliards de dollars dès 2017.
LE MARCHE MONDIAL DE LA DEMATERIALISATION : 9,7 MILLIARDS D’EUROS EN 2017
Ce marché devrait croître à un rythme très soutenu dans les prochaines années. Xerfi-Precepta prévoit une hausse de 12,5% par an en moyenne en valeur d’ici 2017 pour atteindre 9,7 milliards d’euros !
Dans le détail, la progression varie selon le segment. L’archivage électronique, les factures notamment et la sécurisation des échanges devrait croître d’au moins 15% d’ici à 2017.
L’activité des flux entrants/circulants/sortants, quant à elle, devrait progresser entre 10% et 15% par an en moyenne et en valeur sur la même période.
Sur 2012-2015, SerdaLAB table sur une croissance du marché de la dématérialisation de 11,7% avec des taux de croissance annuels situés entre 3% et 4%. Le marché sera porté par l’édition de logiciels et de plateformes de dématérialisation en cloud ainsi que par le segment tiers de confiance.

SATISFACTION DES UTILISATEURS D’ERP
En amont du Salon ERP et en partenariat avec ERP-Infos.com, acteur incontournable de la presse spécialisé sur les sujets relatifs au système d’information, le CXP a lancé cette année en France la 1ère ERP Survey.
Au total, l’enquête en ligne a permis d’analyser plus de 433 réponses et d’en valider 324. Les principaux éditeurs mondiaux sont représentés et au total pas moins de 67 éditeurs ou intégrateurs ont été cités.
Les entreprises utilisatrices représentées constituent un panel représentatif du tissu économique français avec une majorité de PME, des entreprises de taille intermédiaire (ETI) mais aussi des très grandes entreprises. Ces entreprises travaillent dans l’Industrie pour 36% d’entre elles, dans les Services (25%) dans le Négoce et la distribution (14%), le Secteur Public (6%) ou les autres grands secteurs tels que la Banque, l’Assurance, le BTP etc. (19%).
Les répondants participent pour 72% d’entre eux au choix de l’ERP.
Ils sont principalement des DSI (33%), des dirigeants ou DAF (25 %) ou des responsables fonctionnels (22%). La quasi-totalité des répondants s’exprime sur des solutions de gestion qu’ils utilisent et connaissent bien puisqu’ils sont 83% à utiliser le progiciel tous les jours ; seuls 7% l’utilisent moins d’une fois par semaine.

Cette enquête confirme que les modules les plus déployés sont la comptabilité, les achats, la gestion financière, la gestion commerciale puis la gestion de production. Les entreprises possèdent en moyenne 5 modules, le plus souvent en France et seulement dans 20% des cas à l’international. Ce taux grimpe à plus de 50% pour les entreprises de plus de 5000 salariés. Par ailleurs, pour 3 entreprises sur 4, les serveurs sont hébergés au sein de l’entreprise.
Si l’ERP dans le Cloud ne semble pas encore être le cas le plus courant dans les entreprises, le SaaS transforme néanmoins l’ERP traditionnel en ERP hybride. Les modules qui rencontrent le plus fort engouement pour le SaaS sont : le CRM (42%), la gestion commerciale (30%) et la comptabilité (26%). Notons que 25% des répondants n’envisageraient aucune application en SaaS. L’absence des ressources humaines (RH) du podium s’explique par la prédominance des solutions Best of Breed. En effet, les spécificités fonctionnelles en matière de règlementation par exemple nécessitent d’importants efforts de localisation et à l’exception de quelques éditeurs, les solutions ERP s’appuient généralement sur des solutions spécialisées et sont donc rarement dans le spectre fonctionnel des ERP.
Pour ce qui est de l’âge moyen du parc ERP, plus de un système sur deux a plus de 5 ans (54%) et environ un ERP sur trois est installé depuis plus de 10 ans (29%). Evidemment, les plus anciens systèmes ont le plus souvent migré vers des versions plus récentes et 54 % des projets pour les 12 prochains mois correspondent justement à une migration vers une nouvelle version. Rappelons qu’en moyenne, tous les 2 ans, les éditeurs sortent une nouvelle version majeure de leur ERP.
Avec en moyenne cinq modules déployés, un projet sur deux n’a pas dépassé une année (51%), un projet sur cinq a duré plus de deux ans et 10% des projets ont duré plus de trois ans. Les dérives ne sont plus aussi sévères que dans les années 1990 puisque 35% des projets respectent le délai et 52 % des projets se terminent avec au plus 3 mois de retard. Les budgets semblent eux aussi mieux maîtrisés au même titre que les développements spécifiques réalisés pour adapter les progiciels aux besoins des entreprises.
Dans cette enquête, les utilisateurs devaient noter le progiciel, l’éditeur et l’intégrateur. Pour ce qui concerne les logiciels, il s’agissait de s’exprimer sur sa facilité d’utilisation, son ergonomie, sa fiabilité etc. Il ressort que globalement, les éditeurs comme les intégrateurs ne sont pas tous égaux en qualité et ne génèrent pas tous la même satisfaction chez leurs clients.
Notons qu’avec 7,5/10, l’amabilité des techniciens du support est importante aux yeux des utilisateurs et obtient la plus haute note pour la partie Services.
La contribution du logiciel aux performances de l'entreprise est estimée comme étant très forte ou forte dans plus de la moitié (53 %) des cas.
Près de 60 % des répondants déclarent avoir des projets d'évolution plus ou moins définis dans les 12 prochains mois. Ceux-ci demeurent toutefois assez modestes : il s'agit principalement d'évolutions du logiciel et/ou d'une nouvelle version. Moins souvent cités, les projets de BI, de mobilité, de mise en place d'outils de collaboration, de simulation et de planification sont mentionnés dans 20 à 25 % des cas. S'agissant de la mobilité, les principaux besoins correspondent à ceux des collaborateurs en déplacement en clientèle et à ceux des managers qui souhaitent être informés en temps réel. Suivent les besoins des entrepôts et des ateliers de production, les processus de validation d'engagements et de dérogations (achats, ventes, qualité, production), l'augmentation de la productivité des employés et la réalisation de diagnostics et d'analyses contextuels avant actions.

E-ACHATS : 42% DES ENTREPRISES PREVOIENT UN INVESTISSEMENT SOUS 18 MOIS !
Réalisée conjointement par le MBA spécialisé IMA (Université Léonard de Vinci) et par Demat-infos.com, la cinquième édition de l'étude e-Achats 360° porte à la fois sur la demande et sur l'offre en matière d’outils et de services dédiés aux directions achats (eProcurement, SRM, performances Achats, Gestion du Risque Fournisseurs, eSourcing, Procure-to-pay, places de marché…).
L'analyse de la demande s'est basée sur les réponses d’entreprises majoritairement des grands comptes, actives dans tous les secteurs économiques : de l'énergie au BTP en passant par la Pharmacie ou encore l'IT.
Premier constat, le taux d'équipement en solutions d'e-Achats demeure plutôt modeste et laisse encore la part belle – sur certaines fonctionnalités - à …Excel. Le nombre croissant de projets de dématérialisation des factures laisse présager une évolution rapide. Autre enseignement intéressant, si les directions achats demeurent, naturellement, les principaux prescripteurs pour les décisions d'investissement d'e-Achats, les réponses dénotent une implication notoire des directions générales.
A la question de la priorité quant aux investissements prévus pour les prochains 18 mois, les entreprises sont nombreuses à envisager de passer à la facture dématérialisée et veulent renforcer leurs outils de prévention et de contrôle du risque fournisseurs.
Côté offre, si l'année passée a encore accrue la pression sur les tarifs et confirmé la lenteur des prises de décision des donneurs d'ordres, elle a également vu des prises de commande records en particulier en fin d'année.
Seuls absents, le secteur public et les PME sont encore peu acheteurs de ce type de solutions. Toujours dans un registre positif, les clients achètent plus souvent des suites logicielles complètes, recherchent des solutions plus ergonomiques et des modules spécifiques pour la mobilité. Fort de ces constats, les offreurs envisagent une année 2014 en croissance.
Une attitude confirmée par leurs prévisions de recrutement comme par leur "moral". 86% sont moyennement ou carrément optimistes pour le futur. Le croisement entre la demande et l'offre confirme pour partie cet optimisme. Si les entreprises utilisatrices et les offreurs divergent sur les montants et le nombre de projets, ils s'accordent sur la durée et la taille de ces mêmes projets. Au final, l'étude laisse présager le rehaussement de l’équipement des achats et, par suite, des offreurs.

RAPPEL
Durant 2 jours ½, Les Salons Solutions – l’évènement européen dédié aux outils et applications pour la gestion d’entreprise – regrouperont 6 pôles thématiques complémentaires pour aider les entreprises à administrer les grandes fonctions, piloter les activités, optimiser leurs performances, fidéliser les clients, développer leurs marchés.
Les Salons Solutions 2014 aborderont tous les sujets d’actualité dans les domaines des ERP, de la dématérialisation, de l'archivage et du document numérique, du CRM, de la Business Intelligence, de l'eAchat, du Supply Chain Management et de l'e-business... et regrouperont, sur un même hall : 250 Sociétés Exposantes, plus de 6 500 Visiteurs Professionnels et plus de 3 000 Auditeurs aux conférences et ateliers.

Voir l'article sur GPO Mag : cliquez ici
retour à la liste
 
DEMANDE POUR EXPOSER
ANNONCEURS
EXPOSANTS & PARTENAIRES 2017
Liste des sponsors, exposants & partenaires
Espace exposant & demande d'informations
CONFÉRENCES & ATELIERS 2017
Liste des conférences, ateliers & intervenants
BADGE & ESPACE VISITEUR
Commandez votre badge dès aujourd'hui
INFOS PRATIQUES
Traduction
Dates & Horaires du salon
• 24/09/2018 de 14:00 à 18:30
• 25/09/2018 de 09:30 à 18:30
• 26/09/2018 de 09:30 à 17:30
Contacts : +33(0)1 44 39 85 00
Responsables salons :
Florence de Courtenay
Olivier Mikowski
Responsable conférences : Philippe Grange
Responsable Technique : Séverine Annezo
Relation exposants : Aurélie Le Moigne
Relation Presse : Marie-Christine Flahault
ACTUALITÉS & COMMUNIQUÉS
Actualités & communiqués de presse
PRÉSENTATION 2017
ERP, CRM, e-Achats, Démat', BI, Serveurs...
contacts
info publicité, sponsoring, location de fichier
mentions légales
menu rapide
exposants
conférences
intervenants
actualités
communiqués